Utilisation de solvants dans un bac ultrason

Pourquoi c’est dangereux d’utiliser des solvants inflammables dans des cuves à ultrason ?

cuve ultrason avec aspiration de vapeur

Important

Les cuves à ultrason de type laboratoire ou autres cuves ouvertes sont exclusivement destinées à travailler avec de l’eau et des solutions aqueuses, ou des solutions lessivielles.

Comment faire si vous voulez utiliser un solvant inflammable comme

  • L’acétone ou le MEC
  • L’alcool isopropylique (IPA) ou de l’éthanol
  • De l’essence de nettoyage ou un diluant ?

 

L’utilisation d’un solvant inflammable ou facilement inflammable tel que de l’acétone ou de l’alcool est très dangereux.

En fait la réglementation ATEX rend cette utilisation très problématique.

À tel point que vous devez compter un minimum de 25.000€ même pour un petit bac à ultrason.

Pourquoi c’est très dangereux ?

Les solvants ont une faible chaleur latente d’évaporation et une faible chaleur spécifique.

L’énergie des ultrasons va très rapidement faire monter la température du solvant.

À la surface du liquide, l’agitation des ultrasons produit de la vapeur et un brouillard de très fines gouttelettes.

La température ambiante est supérieure au point éclair.

Une simple étincelle d’électricité statique pourrait suffire à bouter le feu à l’installation. Un faible volume de solvants, 1 litre par exemple, suffirait pour produire un grave accident.

Le plus grand risque : votre assureur !

Si vous avez un sinistre, l’expert va d’abord vérifier la conformité des installations.

S’il trouve un défaut, vous risquez de ne pas être indemnisé.

Un cas précis : un sinistre qui s’est déclaré dans un local sans électricité.

Mais comme par ailleurs l’installation électrique n’était pas aux normes, l’assurance a refusé d’intervenir.

Même sans lien de cause à effet !

 

Et un point éclair ?

t°  minimum que doit atteindre la vapeur pour brûler. Voir Point Éclair sur Wikipedia

Le saviez-vous ?

C’est toujours la vapeur qui brûle.

Même pour le bois ou le papier !

Lorsqu’il est suffisamment chaud, il dégage de la vapeur

Et c’est elle qui s’enflamme.

Pourquoi les accidents sont rares ?

triangle de feu

Pour provoquer un incendie, il faut trois conditions :

1) pour pouvoir s’enflammer, la vapeur doit avoir une température supérieure au point éclair

2) il faut suffisamment de gaz, mais pas trop.

Les scientifiques disent que « la concentration de vapeur doit être  

– supérieure à la limite inférieure d’inflammabilité 

– et inférieure à la limite supérieure d’inflammabilité »

3) il faut une source de feu,

par exemple une étincelle produite par de l’électricité statique

Un jeu de hasard

La deuxième condition est aléatoire

comme le montre la difficulté que vous pouvez avoir à allumer un bec de gaz.

Vous pouvez accidentellement rencontrer la troisième condition.

La probabilité de réunir ces 3 conditions est donc relativement faible,

Mais le jeu n’en vaut pas la chandelle

Pourquoi un solvant ayant un point éclair de 50°C est-il encore dangereux ?

Jamais vous n’aurez une t° ambiante de 50°C

Mais les ultrasons peuvent très rapidement chauffer le solvant à plus de 50°C

De plus l’agitation des ultrasons produit un brouillard de très fines gouttelettes.

Et leur point éclair est indéterminé.

Comment travailler en sécurité avec un solvant dans un cuve ultrason ?

Choisissez un solvant de classe AIII

Il a un point éclair > 60°C

Il est classé ininflammable

Utilisez une cuve ultrason sécurisée pour le solvant que vous avez choisi

La t° du solvant doit toujours rester inférieure au point éclair.

L’écart minimum est de 15°C

Si le point éclair est de 60°C, les ultrasons doivent s’arrêter à 45°C maximum.

Les sécurités vont couper les ultrasons avant d’atteindre la t° limite

Concrètement, la cuve ultrason aura au minimum :

  • Pas de chauffage
  • Un thermostat de sécurité infraudable du type Klixon (bilame)
  • Un thermostat qui coupe les ultrasons, par exemple à 40°C
  • Un couvercle avec une sécurité

Pour un usage continu, ajoutez un refroidissement à air ou à eau

Si l’endroit n’est pas suffisamment ventilé, vous prendrez l’option « extraction de vapeur »

Bac ultrason simple

Dérivés de la gamme Cleanex-N ou Cleanmax-N, ces cuves ultrason de 10 à 240 litres peuvent être adaptées aux solvants A3.

Everest les équipe des sécurités décrites ci-dessus.

A part la sécurité du couvercle, vous ne voyez pas la différence avec un bac ultrason ordinaire

bac ultrason A3

Bac ultrason sur mesure

 

Vous avez besoin d’un bac ultrason de grande longueur, pour nettoyer des tubes, par exemple ?

 

bac ultrason de 3,2 m pour le nettoyage de tubes

Ligne de nettoyage ultrason

Vous pouvez faire du nettoyage de précision de pièces mécanique dans une ligne avec deux postes de nettoyage ultrason en série suivi d’une étuve de séchage en circuit ouvert.

En effet les solvants sèchent très facilement

Et si vous utilisez un solvant « vert » vous pouvez rejeter les vapeurs à l’extérieur.

Sinon vous pouvez les condenser sur un échangeur

Ligne de nettoyage ultrason avec deux bacs ultrason et séchage

Dites nous ce que vous cherchez !

Nettoyage ultrason- Lavage par aspersion

Et nous pourrons vous aider